Jeudi 28 novembre – CANTELEU – Rando Cool

2019

Jacqueline et Bernadette vous proposent un parcours de 8,5 km en forêt de Roumare. Rendez-vous sur le parking du parc  animalier de Canteleu pour un départ à 13h30. Jacqueline 06 74 13 76 66 et Bernadette 06 22 67 12 63.

LA FORÊT DE ROUMARE

Elle s’étend sur la première boucle de la Seine en aval de Rouen, sur un petit plateau de 130 m de hauteur au Nord et descendant en pente douce vers le Sud sur le lobe du méandre. Ruisseaux et étangs sont quasi inexistants, la forêt n’est accidentée que de quelques vallées sèches.
Le cœur et la partie nord de la forêt, aux sols limoneux et argileux (argile à silex), portent une forêt de feuillus : chênes, hêtres et charmes, tandis que ces peuplements deviennent rares vers le Sud où dominent les conifères plantés sur des sables alluvionnaires. La forêt a souffert de la tempête de décembre 1999 ; le chêne « Gadeau de Kerville », plusieurs fois centenaire, a été déraciné à l’occasion de cet accident météorologique. La forêt abonde en gros gibier : cerfs, chevreuils, sangliers…
Selon la légende, c’est à un arbre de cette forêt que Rollon, nouveau comte des Normands chargé par le roi de France de rétablir la sécurité en échange de la reconnaissance de son titre, fit suspendre un anneau d’or pendant trois années, sans qu’il ne soit volé. 

LE PARC ANIMALIER

Créé en 1966, le parc animalier de la forêt de Roumare, situé sur les communes de Canteleu et de Val-de-la-Haye, abrite dans un enclos de 26 hectares des cerfs, des daims, des chevreuils et des sangliers. En 2000, le parc est menacé de fermeture, la communauté d’agglomération de Rouen s’associe à l’ONF pour financer intégralement les frais de fonctionnement. En 2004, un vaste programme d’extension du parc à 44 hectares voit le jour, les infrastructures d’accueil sont rénovées et améliorées. Plus de 400.000 visiteurs y viennent chaque année prendre un grand bol d’air et de nature.
Deux enclos accueillent les sangliers en alternance afin de permettre au sol de se reposer de la vigueur de ces animaux fouisseurs. Ils bénéficient  d’une meilleure qualité de vie dans un environnement régénéré.
L’enclos des cervidés, le plus grand du parc réunit autour d’une prairie centrale cerfs, biches, daims et chevreuils.
L’enclos des chevreuils spécifique pour les jeunes chevreuils, qui y séjournent au calme avant de rejoindre les individus adultes dans la prairie.