Jeudi 9 avril – HAUTOT SUR SEINE – Rando cool

Jacqueline et Bernadette vous proposent une randonnée de 8km d’Hautot sur Seine vers  Sahurs. Rendez-vous sur le parking de l’église d’Hautot sur Seine pour un départ à 14h. Bernadette 06 22 67 12 63 ou Jacqueline 06 74 13 76 66.

Hautot-sur-Seine

Le château est l’exemple parfait du classicisme sous Louis XV. Il a été construit pour les Le Coulteux, puissante famille de Finances de Rouen. Les lucarnes de la façade ont été remaniées au second Empire. La commune est désormais propriétaire et  loue l’ensemble pour des réceptions
L’Eglise est dédiée à Saint-Antonin, martyr de Apamée en Syrie au IVème siècle. En 1471, le témoignage d’un habitant atteste qu’elle était la propriété du roi Louis XI …. jusqu’en 1791 où elle devient bien national. Vendue, elle est acquise par la famille Véry de la Pierre, alors propriétaire du château. Véry de la Pierre sera enterré dans le chœur en 1821, et son épouse, à côté de lui en 1851.
La commune en devient propriétaire en 1863.
L’église est formée d’un Chœur, construit fort joliment au XVI ème siècle, sur lequel est adossée, à l’Est, une petite sacristie du même style, et d’une nef moderne, sans doute reconstruite sur des fondations anciennes dont un arc roman, au Nord, est visible de l’extérieur
L’autel, d’un très pur style Louis XV, est sculpté dans du bois de chêne ciré.
Au-dessus de l’autel, un retable majeur représente, à sa partie supérieure, la Transfiguration.
Dans le chœur, à droite, une « copie d’époque » du tableau de Raphaël représentant la Vierge et l’Enfant (Don de la famille Bataille, propriétaire du château, vers 1870). L’original de ce tableau se trouve à la pinacothèque de Munich.
Elle possède des fragments des vitraux templiers du XIIIe siècle provenant de la chapelle détruite de la commanderie de Sainte-Vaubourg, au Val-de-la-Haye
L’histoire de cette église explique peut être quelques légendes qui lui sont attribuées : le Curé pouvait y célébrer la Messe, botté, pistolet sur l’autel, un cheval sellé à la porte ou encore, les jeunes gens pouvaient s’y marier sans le consentement de leurs parents.