Samedi 20 janvier 2018 – ELBEUF SUR SEINE

2018

Marie-Laurence T et Michel S vous proposent une rando de 11km sur les hauteurs d’Elbeuf en passant par Thuit-Anger (bâtons recommandés) chemins de campagne et forêt. Comment s’y rendre, en bas d’Orival prendre la direction centre ville d’Elbeuf  D938 au premier feu tricolore tourner à droite (rue Boucher de Perthes D 913) direction Bourgtheroulde. Avant le viaduc parking de chaque côté de cette route RV à 13h15 devant le mur trompe œil en bleu à droite. Départ à 13h30.
Contacts : Michel S 06 47 23 67 76 Marie-Laurence T 06 76 12 21 43.

ELBEUF SUR SEINE, PATRIMOINE ARCHITECTURAL

Lovée dans un beau méandre de la Seine et des coteaux forestiers, la cité est surtout connue pour son industrie drapière. Elle dispose aussi d’un patrimoine architectural de grande qualité.

La villa gallo-romaine du Val Caron a été découverte en 1981 sur le site du Buquet à Elbeuf, au lieu-dit le Val Caron. Les fouilles ont fait apparaître un habitat précoce, aux murs de torchis et pisé, et une grande villa à double galerie, occupée du Ier siècle au milieu du IVe siècle. La villa a été restaurée et les objets en os, fibules, céramiques, verreries découverts lors des fouilles archéologiques sont exposés dans le musée d’Elbeuf au sein de la Fabrique des savoirs.

L’église Saint Étienne reconstruite en 1517 possède un chœur gothique avec une toiture de tuiles vernissées et un clocher à tour carrée du XVIIIe siècle. Classée monument historique depuis 1930.

L’église Saint Jean dont la tour de style gothique servait de tour de guet pendant la Seconde Guerre mondiale, date des XVIIIe et XIXe siècles.

La Ville s’attache à sauvegarder et restaurer un patrimoine remarquable du 18ème siècle tel que de nombreuses manufactures à pans de bois composées d’ateliers sur cour et du logis patronal sur rue comme les manufactures Charles Houiller et des Hôtels particuliers et maisons à pans de bois dont la plus prestigieuse est la maison de 1740.

A partir du 19ème siècle le patrimoine dominant de la ville est caractérisé par la brique et la pierre.
Sites industriels dotés d’éléments architecturaux spécifiques (façades aux baies cintrées, appareillage bicolore en brique…), tels que les usines Gasse et Canthelou, Fraenckel Herzog, Blin et Blin, etc.
Maisons bourgeoises, maisons de maître (maisons patronales Paul Franklin, Blin, Grandin…), édifices institutionnels, lieux de spectacle tels que le Cirque-Théâtre, l’Hôtel de ville, Chambre de commerce et d’industrie, Hôtel des postes, etc.

Au 20ème siècle :
Bâtiment des Bain-Douches datant des années 1930, aujourd’hui lieu de spectacles et de médiation culturelle.

Reconstruction du centre-ville, confiée à l’architecte Marcel Lods entre 1950 et 1964, en témoigne le cinéma Grand Mercure conçu en 1960 par Marcel Lods et Raymond Laquerrière
Pont suspendu Guynemer, réalisé en 1953
Reconversion, en 1985, des usines Blin en logements. Puis installation en 2010 de la Fabrique des savoirs dans l’un des bâtiments rénovés de l’ancienne usine.

Le cirque-théâtre
Inauguré en 1892 accueille alors jusqu’à 2 200 spectateurs et dispose alors d’espaces annexes (manèges, loges, café-buvette, foyer…) et d’écuries pour 35 chevaux.

Il est transformé en salle de cinéma en 1942. Ce n’est qu’en 2007 qu’il retrouve sa vocation première.

Le bâtiment est constitué d’une structure de fonte et charpente en fer. Conçu sur un plan octogonal, il est couvert d’un dôme de 28 mètres de haut surmonté d’un lanterneau. Les gradins sont répartis autour d’une piste circulaire de 13,5 mètres de diamètre complétée par une scène à l’italienne. Il est le seul de huit derniers cirques « en dur » de France à posséder un espace scénique de ce type.
Le Cirque-théâtre d’Elbeuf est labellisé Pôle national cirque (PNC). L’institution est soutenue financièrement par la Métropole Rouen-Normandie. D’une capacité actuelle de 900 places, il propose environ 80 représentations par an, accueillant plus de 20 000 spectateurs chaque saison.

La Fabrique des Savoirs est installée dans des bâtiments des usines Blin rénovés et réaménagés en musée. Il regroupe l’ancien musée d’Elbeuf, le centre d’archives patrimoniales et un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine. Il présente une exposition permanente, des maquettes et des équipements audiovisuels autour de l’évolution architecturale et urbaine du territoire elbeuvien.